cabinet en raison d etre bruxelles

cabinet en raison d etre bruxelles

cabinet en raison d etre bruxelles RAISON D ETRE ENTREPRISE cabinet en raison d etre

cabinet en raison d etre bruxelles : Point de vue : « Agir pour une croissance responsable » n’est pas une raison d’être. Bonne nouvelle ! Larry Fink, PDG de BlackRock, le plus gros actionnaire de la planète, vient d’exhorter publiquement les entreprises à assumer leurs responsabilités envers toutes les parties prenantes.
cabinet en raison d etre bruxelles : Pour réussir cet exercice exigeant, il convient de remettre en cause le confort, l’opportunisme et le suivisme des méthodes de réflexion et d’accompagnement conventionnelles. Il faut oser abandonner la logique de ‘l’avoir plus’ quand on désire sincèrement exprimer son ‘être plus’. Bienveillance, humilité, authenticité et liberté intérieure ne sont pas les moindres atouts pour y parvenir.
cabinet en raison d etre bruxelles : Le cynisme et l’opportunisme cohabitent mal avec l’exigence d’alignement et d’authenticité d’un enracinement dépassant le seul jeu des règles du marché. Les manipulateurs sont vite démasqués quand on constate les écarts entre les promesses et les actes, les affirmations et les convictions.
cabinet en raison d etre bruxelles : La raison d’être leur préexiste. Elle émerge et elle leur subsistera, car une entreprise est plus grande que la somme des apports individuels. Elle naît et croît parce qu’elle répond à un besoin commun ou particulier auquel aucune des parties prenantes ne pourrait répondre seule.
cabinet en raison d etre bruxelles : La seule utilisation des données conventionnelles (SWOT, data, sondages, études de marché ou d’image, historiques d’activité, …) ne favorise pas la pertinence de la démarche et la remise en question de la convention. On reste au ras du sol dans sa zone de confort au lieu d’aller vers sa véritable destination.
cabinet en raison d etre bruxelles : Faire émerger une raison d’être a plus à voir avec la mine ou le forage qu’avec la construction. On se frotte davantage à l’imprévisible et à l’inconnu. On se nourrit plus d’intuition, d’espoir et de confiance que de certitude, de logique et de volonté; ce qui met à l’épreuve les esprits et les cœurs, les habitudes et les méthodes aussi.
cabinet en raison d etre bruxelles : le révèle plus que jamais. ‘Qu’est ce qui manquerait vraiment au monde si notre entreprise n’existait pas ou venait à disparaître ?’ est un outil de questionnement très utile pour faire émerger l’essence d’une entité.
cabinet en raison d etre bruxelles : Et en aval, en leur donnant la possibilité d’en expérimenter par eux-mêmes la force et la robustesse au travers d’expériences concrètes tels que des ateliers de mise à niveau de l’existant ou d’innovation dans toutes les composantes de la vie de l’entreprise (offre, organisation, management, communication, vie citoyenne, …).
cabinet en raison d etre bruxelles : 3. Une priorité (par exemple, figuration dans le plan stratégique de l’entreprise) et des ressources (temps/homme, budget) pourront-elles lui être allouées ? 4. Quelles personnes-clés, quels services internes, quels partenaires externes seraient les meilleurs alliés pour faire aboutir la démarche ?.
cabinet en raison d etre bruxelles : 7. Où trouve-t-on mieux mémoire de l’histoire de l’entreprise ? 8. Que savons-nous des réalités et enjeux économiques, politiques, sociaux, environnementaux, sociétaux, culturels qui influent et influeront sur la vie de l’entreprise ?
cabinet en raison d etre bruxelles : Dans « raison d’être », les deux mots » raison » et « être » sont signifiants. La raison est convoquée pour saisir, objectiver, clarifier et permettre le partage d’une idée (partage et non adhésion, l’histoire prouvant que les démonstrations les plus rationnelles n’emportent pas toujours la conviction des protagonistes).
cabinet en raison d etre bruxelles : Agir pour une croissance responsable » n’est pas une raison d’être. C’est au mieux une mission consensuelle ; au pire un objectif suffisamment vaste pour que toutes les sensibilités actuelles de l’organisation patronale s’y retrouvent. Chacun d’entre nous, membres du MEDEF ou non, devrait d’ailleurs le faire sien. Le premier mot : « Agir » est révélateur de l’inconfort intellectuel qu’ouvre toute réflexion sur « l’être » dans le monde des affaires où seuls comptent l’action, le mouvement, le flux.
cabinet en raison d etre bruxelles : La crise actuelle dite des « gilets jaunes » devrait nous aider à questionner un peu l’usage de mots dont l’incantation mécanique reste de plus en plus sans effets. Il subsiste apparemment une unique référence internationale de croissance qui déçoit, inquiète, exaspère ou blesse profondément.
cabinet en raison d etre bruxelles - spécialiste communication entreprise cabinet en raison d etre bruxelles - meilleur agence en rse cabinet en raison d etre bruxelles - conseil en strategie de communication cabinet en raison d etre bruxelles - conseil en engagement societal cabinet en raison d etre bruxelles - consulting en strategie de marquen cabinet en raison d etre bruxelles - cabinet en engagement societal