Révéler sa raison d’être d’entreprise est un chemin d’humanité.

  /  Révéler sa raison d’être d’entreprise est un chemin d’humanité.
Le contraire d'un processus industriel

Définir sa raison d’être doit rester un cheminement naturel.

Ce n’est pas un processus industriel.

 

1. Mobiliser au plus haut niveau de l’entreprise.

C’est aux fondateurs ou aux dirigeants que revient la belle responsabilité de révéler et faire partager … la direction. Tout en veillant à écouter comment le corps social exprime avec ses mots la raison d’être de l’entreprise, c’est à eux de réfléchir à la manière la plus pointue et la plus juste de l’officialiser. Nul ne peut se réfugier derrière une noria de « comités théodule » ou une vaste consultation pour le faire, sauf à vider de son sens et de son essence la fonction même de dirigeant. Dégager une vision stratégique fondée sur une raison d’être singulière et inspirante fait partie de leurs ‘job descriptions’ et suppose qu’ils allouent à la chose le temps et les ressources nécessaires.

 

2.  S’accorder sur la démarche.

Faire émerger une raison d’être a plus à voir avec la mine ou le forage qu’avec la construction. On se frotte davantage à l’imprévisible et à l’inconnu. On se nourrit plus d’intuition, d’espoir et de confiance que de certitude, de logique et de volonté; ce qui met à l’épreuve les esprits et les cœurs, les habitudes et les méthodes aussi. La définition d’une raison d’être s’accommode mal avec les canons d’une logique productiviste et conventionnelle. Elle doit aussi rompre avec le galimatia usuel de la communication managériale ou du consulting dont les mots convenus cachent souvent la grande vacuité des idées. C’est dire l’importance d’un accompagnement libre et exigeant et d’une définition partagée du chemin à parcourir …

« Ce qui importe, ce n’est pas d’arriver mais d’aller vers »    Antoine de Saint-Exupéry

3. Aimer la vie, toute la vie.

Cette exigence dépasse l’intime. Elle est prédisposition nécessaire à la qualité du regard à 360 degrés qu’une réflexion sur la raison d’être de l’entreprise exige. Il n’y a pas d’un côté le monde des affaires et de l’autre la vie du monde en général. La prégnance actuelle des impératifs sociétaux et environnementaux (RSE, ‘impact’, ‘purpose’, …) le révèle plus que jamais. ‘Qu’est ce qui manquerait vraiment au monde si notre entreprise n’existait pas ou venait à disparaître ?’ est un outil de questionnement très utile pour faire émerger l’essence d’une entité.

4. Formuler.

Dans une société bousculée en permanence par l’image et l’émotion, il importe de bâtir sur un socle de référence dont les composants sont soigneusement choisis, assemblés et évalués. Seuls les mots le permettent si on les utilise avec respect et rigueur. Formuler une raison d’être, une vision, une mission, une ambition, une vocation ou des valeurs n’a rien à voir avec une injonction paradoxale, l’incantation de mantras,  l’impressionnisme d’un haïku ou les délices d’une tarte à la crème. Accorder du temps à la rédaction d’une formulation compréhensible par tous sans perte de substance, ni alignement sur le plus petit commun dénominateur, est une discipline exigeante.

5. Partager.

Si ‘avoir’ suppose souvent de transiger, de négocier, d’opposer des forces, ‘être’ se révèle, s’impose. ‘Être’ est. Ce qui implique de veiller avec grand soin à la phase d’appropriation de la ‘raison d’être’ par l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise. En prenant en amont le temps de bien en connaître ce qui structure leurs propres êtres, ce qui singularise l’activité, l’identité et la personnalité de l’entreprise qui les réunit. Et en aval, en leur donnant la possibilité d’en expérimenter par eux-mêmes la force et la robustesse au travers d’expériences concrètes tels que des ateliers de mise à niveau de l’existant ou d’innovation dans toutes les composantes de la vie de l’entreprise (offre, organisation, management, communication, vie citoyenne, …).  

 

Envie d’aller un peu plus loin?


Utilisez la check-list mise à votre disposition ici.  
Elle devrait vous aider à prendre une première mesure réaliste de vos besoins et de vos attentes.